L'actualité

Anne-Sophie Pic invitée de Mona by My Little Paris le 15 décembre 2017 !

De la reprise de la maison familiale au développement de sa marque en passant par l'obtention de 7 étoiles, Anne-Sophie Pic viendra partager son parcours de femme, d'autodidacte, de créatrice, de chef d'entreprise chez Mona.

 

Découvrez en avant-première, ses réponses aux deux premières questions posées par MyLittleParis.

 

Vous avez participé au documentaire « A la découverte des femmes chefs » et avez la gentillesse de venir nous raconter votre parcours chez MONA, un lieu dédié aux femmes et à l’entrepreneuriat. En quoi est-il important pour vous de soutenir de tels projets ?

 

Je pense que les femmes ont un rôle essentiel à jouer dans la société.  Je suis très heureuse et fière d’avoir contribué au projet de Vérane pour mettre à l’honneur les femmes chef. Le métier de Chef est historiquement dominé par les hommes alors même que la cuisine domestique est le fait de femmes. Or c’est un métier dans lequel les femmes ont toute leur place car elles vivent pleinement leur engagement, font preuve de ténacité, d’endurance, de concentration…mais aussi de sensibilité et d’humilité ! Je défends la mixité en cuisine car la complémentarité homme/femme permet de travailler dans une ambiance sereine et apaisée. Les femmes, partout dans le monde, prennent ou reprennent le chemin des fourneaux et surtout le font savoir ce qui est, à mon sens, un signe très encourageant.

 

Depuis quelques années, je sens une montée en puissance des initiatives autour de la vie professionnelle des femmes - et souvent portées par elles - que ce soit au niveau associatif ou dans les entreprises et je ne peux que saluer ce mouvement. Mona s’inscrit dans cette tendance et me touche à plusieurs titres. Je suis certaine qu’elle contribue à donner à nombre d’entre nous, le petit coup de pouce, la dose d’audace et de confiance en soi nécessaire pour se lancer dans l’entrepreunariat.

 

 

La cuisine, comme tous les métiers mus par la passion, est souvent une affaire de transmission ? Qui vous a donné le goût de ce métier ?

Mon père…et ma mère ! Mon père m’a transmis sa passion du goût, son dévouement pour ce métier qui consiste à susciter des émotions, à faire plaisir. Je me souviens des rires des convives qui montaient du jardin les jours d’été et je faisais un lien direct entre l’expression de ce bonheur et la cuisine de mon père. Mais mon père n’a pas été le seul à éduquer mon palais, ma mère m’a aussi transmis, au travers de plats familiaux, une histoire et des émotions fortes. Je ne manquerais pour rien au monde son poulet à l’estragon du dimanche ! Ma mère m’a aussi incitée à faire des études pour être indépendante et libre de mes choix, ce dont je ne peux que la remercier.

Bref, mes parents m’ont chacun donné, à leur manière, l’envie et les outils pour m’épanouir dans ma vie professionnelle.

 

Retrouvez-nous le 15 décembre à 13 heures chez MONA, 118, rue de Turenne à Paris 3ème. Nous parlerons donc de transmission, de créativité, de valeurs, de générosité, d’enthousiasme et de partage."

Partagez cet article